Biographie de Claude Lavoie

Né à Rivière-du-Loup le 19 juillet 1918, Claude Lavoie entre en 1933 au Collège de Lévis où il étudie le piano et l’orgue avec l’abbé Alphonse Tardif. En 1942, il remporte le Prix d’Europe et se rend à Boston pour étudier avec Nadia Boulanger et E. Power Biggs, au Longy School of Music de Cambridge, et avec Francis Finlay au New England Conservatory.

De retour au Québec en 1945, il devient organiste titulaire de l’église de Beauport, poste qu’il occupera pendant quinze ans. Il se rend à Paris en 1950-51 pour perfectionner sa formation auprès des maîtres André Marchal et Gaston Litaize pour l’orgue, et Simone Plé-Caussade pour l’écriture musicale. À son retour, il succède à Henri Gagnon comme titulaire de la classe d’orgue du Conservatoire de musique de Québec. Au cours de ses vingt-sept ans d’enseignement, il formera une pléiade d’organistes dont plusieurs se sont illustrés comme interprètes et pédagogues.

En 1959, il accepte la tribune de l’orgue de Saints-Martyrs-canadiens à Québec et y fait installer, selon son devis, un orgue Casavant qui devait favoriser le renouveau esthétique de l’orgue au Québec, par le passage de l’orgue romantique à l’orgue néo-classique. Claude Lavoie a touché cet instrument pendant plus de vingt-cinq ans.

Au cours de sa carrière, Claude Lavoie a donné plus de 200 récitals en solo ou avec orchestre, et il a inauguré une trentaine d’instruments.

En 1989, Claude Lavoie réalise enfin le rêve qu’il caresse depuis longtemps : la création de la Fondation qui porte son nom. Celle-ci constitue le couronnement de sa carrière exemplaire de pédagogue et d’interprète. Elle témoigne de façon éloquente de son idéal d’excellence artistique et de sa générosité.

Claude Lavoie a été fait Chevalier de l’Ordre national du Québec en 1990 par le premier ministre Robert Bourassa.